Thèses 2016

 Les ateliers de potiers durant l’Antiquité tardive dans les Gaules (IVe – VIe s. ap. J.-C.) par Benoît Favennec

Thèse de doctorat en ARCHÉOLOGIE spécialité Archéologie des Mondes Antiques, sous la direction de Stéphane Mauné et de Martine Joly. Soutenue le 24 Juin 2016 à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, en partenariat avec Archéologie des sociétés méditerranéennes : milieux, territoires, civilisations (Lattes, Hérault)(laboratoire) et de Archéologie des Sociétés Méditerranéennes / ASM (laboratoire) .

Le président du jury était : Fanette Laubenheimer

Résumé : Depuis le XXe siècle, les archéologues et les historiens se sont intéressés à l’emplacement des sites, aux structures et aux hommes spécialisés dans la production de céramiques et de matériaux de construction en Gaule. Les sources sont diverses : textes anciens, épigraphie, iconographie, comptes rendus des interventions sur les structures de production et études de mobilier. L’ensemble des données pour les IVe, Ve et VIe siècles a été rassemblé au cours de ce travail de cinq ans et demi. Une base informatique a notamment été construite pour définir les ateliers et les zones de productions avérés, incertains ou mal datés, en activité en partie ou sur toute la période étudiée (2055 notices).L’argile et le bois, ainsi que la proximité de grandes voies de communication sont des éléments décisifs pour comprendre l’installation et l’évolution de la plupart des ateliers. Néanmoins, d’autres facteurs interviennent : la présence de réseaux de négociants, la vitalité et l’évolution économique et politique de la région lors de l’implantation de l’atelier, ainsi que le statut des terrains d’installation et parfois des mesures législatives. Les structures artisanales et les techniques utilisées demeurent classiques sur les trois siècles étudiés. Toutefois, l’évolution de l’économie et de la consommation céramique entraine la diminution des dimensions des aménagements. De même, certaines structures sont désormais plus souvent utilisées, tandis que les fours, certains supports de soles, auparavant rares ou inédits, ont pu être mis en évidence. Certaines techniques de façonnage et de décoration, ainsi que des modèles de cuisson deviennent également plus courants. La densité des ateliers soulignent l’importance et l’évolution politique et économique des régions au cours des siècles étudiés. La vitalité ou le déclin de l’artisanat céramique dans certaines régions coïncide ainsi avec les déplacements des points stratégiques de l’économie et du pouvoir politique en Gaule.

http://www.theses.fr/2016MON30010

Les céramiques en territoire arverne et sur ses marges de  l’Antiquité tardive au Haut-Moyen-âge (fin IIIe – milieu VIIIe siècle).  Approche chrono-typologique, économique et culturelle par Sandra Chabert.

Thèse de doctorat en Histoire  soutenue  25 Novembre 2016, sous la direction de Frederic Trement. Thèses en préparation à Clermont-Ferrand 2 , dans le cadre de Lettres, Sciences Humaines et Sociales, en partenariat avec Centre d’Histoire « Espaces et Cultures »

1ère réunion

La 1ère réunion du groupe s’est tenue le 1er Mars 2016 avec pour objectif,  la mise en place d’une méthodologie commune :

*Les modes d’enregistrements (pour tous les types d’objet concernés…)

*Les modes de comptages

*La formalisation informatique des ensembles de référence

 Dominique Joly Chargé de mission pour l’Archéologie (Ville de Chartres)  est intervenu  autour de la notion de datation et de l’utilisation des valeurs absolues ; rappel des travaux de Bruno Desachy : « Formaliser le raisonnement chronologique et son incertitude en archéologie de terrain », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 597, mis en ligne le 01 avril 2012, consulté le 11 avril 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/25233

L’après midi a été consacré à la présentation d’assemblages régionaux.

Axe « Modes de construction » : Ordre du jour de la réunion du 27 janvier 2017

9h00-9h30 : Accueil des participants
9h30-10h00 : Ouverture de la réunion et approbation de l’ordre du jour, Activités du groupe
10h00-10h45 : Finalisation de la base de données (J. Courtois)
Pause
11h00-12h30 : Organisation de la table ronde 2017 (programme et calendrier)
Repas libre
14h00-16h00 : Discussion autour des fiches « Construction »
16h00-17h00 : Réflexions sur la mise en page et les supports de fiches (A. Prévôt)