A propos

Bienvenue dans le carnet du Projet Collectif de Recherche Antarec

Le Projet Collectif de Recherche AnTaReC, dirigé par Marie-Pierre Chambon, Laurent Fournier et Edith Rivoire (Inrap CIF), porte sur l’étude de l’Antiquité tardive en région Centre. La fourchette chronologique retenue est large puisqu’elle couvre la période allant de la seconde moitié du IIIe siècle ap. J.-C. à la première moitié du VIe siècle ap. J.-C. La zone géographique étudiée est la région Centre dans ses limites administratives actuelles (départements du Cher, de l’Indre, de L’Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher, du Loiret et de l’Eure-et-Loir). L’objectif de ce PCR est de regrouper l’ensemble des chercheurs intéressés par cette période quel que soit leur organisme de rattachement (université, laboratoires de recherche, intervenants de l’Archéologie préventive, etc.).

Le dépouillement de la documentation historique et archéologique vise à l’établissement et à la structuration d’un corpus de données à partir duquel plusieurs thématiques seront développées, telles l’évolution de la trame urbaine des capitales de cités et des agglomérations « secondaires » ou l’occupation du sol en milieu rural et son évolution..

Le réexamen des données archéologiques recueillies durant les deux dernières décennies est un des objectifs fixés à cette première triennale. Il vise d’une part à établir une  typo-chronologie fiable des mobiliers permettant une datation plus assurée des occupations de l’Antiquité tardive et, d’autre part, à travers l’étude des constructions (bâtiments de surface, en pierre ou sur poteaux plantés, constructions semi-enterrées tels les fonds de cabane, celliers ou caves, etc.), de tenter de mieux cerner l’évolution des modes architecturaux au cours de cette période.