Table ronde 2017

Le Projet collectif de Recherche AnTaRec, propose une journée d’étude consacrée aux modes de constructions tardo-antiques dans le centre de la Gaule (région Centre-Val de Loire).

La journée débutera par une mise en contexte historique. Elle sera l’occasion de réaliser un premier bilan en présentant différents types de construction entre la seconde moitié du IIIe et le VIe siècle en milieu urbain comme en milieu rural. Les présentations mêleront études de cas et synthèses à partir de données, pour la plupart inédites, issues de la recherche archéologique préventive régionale.

Programme Antarec_tableronde2017_progr

Inscriptions : Antarec_tableronde2017_inscr

Journée d’étude sur les modes de construction

Le Projet collectif de Recherche AnTaRec, propose une journée d’étude consacrée aux modes de construction tardo-antiques dans le centre de la Gaule (région Centre-Val de Loire).

La journée débutera par une mise en contexte historique. Elle sera l’occasion de réaliser un premier bilan en présentant différents types de construction entre la seconde moitié du IIIe et le VIe siècle en milieu urbain comme en milieu rural. Les présentations mêleront études de cas et synthèses à partir de données, pour la plupart inédites, issues de la recherche archéologique préventive régionale.

Musée virtuel : à vos tablettes !

   Plan de Rome

Roma in tabula est une application Android réalisée par le CIREVE de l’Université de Caen Normandie et portée par le Plan de Rome, projet de recherche universitaire sur la Rome de Constantin (IVe siècle après J.-C.).

Grâce à cette réalisation, les restitutions virtuelles, les documentations scientifiques et la bibliographie sont accessibles à tous !

L’entrée dans chaque édifice peut se faire soit en réalité augmentée, soit en réalité virtuelle. En réalité augmentée, il faut disposer d’un plan (disponible sur le flyer) pour avoir un aperçu global du bâtiment. En réalité virtuelle, il n’y a besoin d’aucun autre support et il est possible de visiter l’intérieur de l’édifice

Flyer disponible sur le lien suivant :

https://www.unicaen.fr/cireve/rome/pdf/FlyerRomaInTabula.pdf

Vient de paraître

PETER BROWN  Travers un trou d’aiguille : la richesse, la chute de Rome et la formation du christianisme

Jésus enseigna à ses disciples qu'il était plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d’entrer dans le royaume des cieux. Or, à l’époque de la chute de Rome, l’Église était devenue démesurément riche. À travers un trou d’aiguille est l’histoire intellectuelle et sociale du problème épineux que cette richesse posa au christianisme dans un empire en train d'imploser sous l’effet d’une crise majeure.
 Peter Brown, spécialiste mondial de l’Antiquité tardive, analyse, avec une humanité pleine de sagesse, les défis posés par l’argent à une institution qui épousait la vertu de pauvreté. Puisant dans les écrits d’immenses penseurs chrétiens comme Augustin, Ambroise et Jérôme, Brown examine les controverses et les changements d’attitude que provoqua l’afflux de la nouvelle richesse dans les coffres des églises. Il décrit les actes spectaculaires par lesquels de riches donateurs se dépouillèrent de leur fortune, et comment les gens ordinaires renoncèrent à leurs biens dans l’espoir de disposer d’un trésor dans le ciel. Le soin des pauvres rivalisa avec des formes de philanthropie civique plus anciennes, profondément enracinées dans le monde romain. Cet usage de la richesse à des fins religieuses altéra peu à peu la texture même du christianisme.
 En établissant que l’Église de l’Antiquité tardive réussit à s’imposer grâce aux ressources dont elle bénéficia, Brown en renouvelle radicalement l’histoire. Exploitant l’archéologie, la circulation des monnaies, les inscriptions funéraires ou le décor des villas autant que les textes, À travers un trou d’aiguille apporte un éclairage fondamental sur la question toujours brûlante des rapports entre
 richesse et pauvreté, pouvoir et argent. (note de l'éditeur)

Vient de paraître

Antiquité tardive 24. Le voyage dans l’Antiquité tardive : réalités et images

Table des matières : Introduction : G. Cantino Wataghin, J.-P. Caillet, 1  Comment voyage-t-on ?

  • Itinéraires et cursus publicus : (R.J.A. Talbert). – Visions of travel and their realization.( P.Basso). – La viabilità tardoantica: riflessioni e problemi aperti   (S.Guédon). – Passer la frontière : ’exemple africain. (L.di Paola). – Il cursus publicus in età tardoantica: storia di un servizio di stato tra conservazione e mutamento
  •  Les haltes 
: (E. Zanini). –  I luoghi di sosta: funzioni, spazi, contesti.(C.Corsi). -Sulle vie dell’Impero tra IV e VI secolo. Il ruolo della Chiesa nel sistema tardoantico di mobilità. (S. Gelichi) (C. Beltrame). – I porti nel Mediterraneo tardo-antico. Alcune riflessioni.
  • Les moyens de transport et les aléas du voyage
 : (A.Cristina). –  Les équipements spécifiques des chevaux pour la monte et les attelages (IVe-VIIIe siècle). (B. Pottier) .- Les dangers du voyage : banditisme et insécurité sur les routes au IVe siècle et au début du Ve siècle.

2  Les protagonistes du voyage, leurs motivations, leurs équipements (J. Arce). – Imperial journeys in the 4th century: burdens and utilitas publica.     (S.Destephen) . –  La naissance de Constantinople et la fin des voyages impériaux (IVe-Ve siècle). (B.Riba). –  Le voyage des pèlerins chrétiens dans le Proche-Orient Antique au témoignage de l’archéologie (IVe-VIIe siècles) 3  Images du voyage

  • Récits de voyage : expérience vécue ou rhétorique : (S. Ratti). –  Le De reditu suo de Rutilius Namatianus : élégie ou voyage vers l’au-delà ? (E. Wolff). – Sidoine Apollinaire voyageur . (V. Zangara). – Itinerari di viaggio nella Vita Germani di Costanzo di Lione. (G. Herbert de la Portbarré-Viard). –  La thématique du voyage et la figure du poète-voyageur dans l’œuvre de Venance Fortunat : entre rhétorique, poétique et construction de soi. (I. Wood). – Columbanus’s journeys
  • Symbolique  et iconographie : (A.Ferrari). – La simbologia del viaggio. (J.-P. Caillet). – La représentation figurée du voyage dans l’Antiquité tardive : le fort ascendant de la volonté divine.

Varia (J.-F. Nardelli). –  Historia Augusta contra Christianos II. Nouvelles considérations sur la παιδεiα païenne et sur l’ambiance antichrétienne dans l’Histoire Auguste. (R. Laham Cohen). –  La confusión como estrategia retórica. María y Jesús en b Shabat 104b y b Sanedrín 67a. (A.P. Encuentra Ortega). –  Estudios sobre la Hamartigenia de Prudencio III: lectura y analysis de su Prefacio. (A. Lichtenberger), (R. Raja), ( C. Eger),  (G. Kalaitzoglou), ( A. Højen Sørensen),. –  A newly excavated private house in Jerash. Reconsidering aspects of continuity and change in material culture from Late Antiquity to the early Islamic period. (R. Colardelle). – Circulation aux abords de Cularo et de Gratianopolis. (I. Popovicì). –  Porphyry sculptures from Sirmium. (D. Vera). –  Signum dei o signum deae nel panegirico del 313? Costantino, l’imitatio Augusti e l’Italia istituzionale nel IV secolo. (A.G. Lopez). –  Christianity and local culture in late antique Egypt.  (U. Roth). –  Slavery and the Church in Visigothic Spain: the donation and will of Vincent of Huesca. (A. Kazaryan). –  The seventh-century six-foil church of Aragats in Armenia: origin of the plan and its role in the architectural development of eastern Christianity. (G; Barrett), (G. Woudhuysen). –  Remigius and the ‘Important News’ of Clovis rewritten Chronique : (SRatti). –  Jeu de l’allusion dans l’Histoire Auguste ou vide de l’interprétation ? À propos de David Rohrbacher, The Play of Allusion in the Historia Augusta Bulletin critique – Histoire et archéologie de l’ Antiquité tardive –  Régions – Philologie et sources.

 

XXIXe Réunion de l’Association pour l’Antiquité Tardive (APAT)

9, 10 et 11 Juin Clermont-Ferrand, le Puy-en-Velay organisée en collaboration avec l’Association de recherches sur l’Antiquité Tardive et le Moyen-âge en Auvergne (ARAMEA)

Programme ci-joint :Programme APAT 2017

Oups !!! c’était Vendredi dernier

L’évolution de l’habitat et du peuplement en Gaule durant l’antiquité tardive et le Haut Moyen Âge

Journée d’étude
Vendredi 12 mai 2017
Université de Caen Normandie

Responsable : Christine Delaplace (Unicaen, Craham)

9h30-12h00

Christine Delaplace (Unicaen, Craham), Introduction

Claude Raynaud (CNRS, UMR 5140), L’île de Maguelonne (Hérault) de la fin de l’Antiquité au haut Moyen Âge

Damien Martinez (DRAC-SRA Bourgogne-Franche-Comté, Centre d’Histoire « Espaces et Culture » de la MSH de Clermont- Ferrand, docteur de l’université Clermont Auvergne), Habitat et peuplement de l’ancienne cité de Clermont durant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge : les données archéologiques

 

14h00-16h00

Clément Vinco (doctorant, UMR TRACES, Toulouse), Le territoire de la cité de Lugdunum Convenarum durant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge. État des lieux et recherches en cours

Édith Peytremann (Inrap, Craham), L’habitat rural dans la moitié nord de la France de la fin du Ve à la fin du VIIIe siècle : essai de synthèse

Thèses 2016

 Les ateliers de potiers durant l’Antiquité tardive dans les Gaules (IVe – VIe s. ap. J.-C.) par Benoît Favennec

Thèse de doctorat en ARCHÉOLOGIE spécialité Archéologie des Mondes Antiques, sous la direction de Stéphane Mauné et de Martine Joly. Soutenue le 24 Juin 2016 à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, en partenariat avec Archéologie des sociétés méditerranéennes : milieux, territoires, civilisations (Lattes, Hérault)(laboratoire) et de Archéologie des Sociétés Méditerranéennes / ASM (laboratoire) .

Le président du jury était : Fanette Laubenheimer

Résumé : Depuis le XXe siècle, les archéologues et les historiens se sont intéressés à l’emplacement des sites, aux structures et aux hommes spécialisés dans la production de céramiques et de matériaux de construction en Gaule. Les sources sont diverses : textes anciens, épigraphie, iconographie, comptes rendus des interventions sur les structures de production et études de mobilier. L’ensemble des données pour les IVe, Ve et VIe siècles a été rassemblé au cours de ce travail de cinq ans et demi. Une base informatique a notamment été construite pour définir les ateliers et les zones de productions avérés, incertains ou mal datés, en activité en partie ou sur toute la période étudiée (2055 notices).L’argile et le bois, ainsi que la proximité de grandes voies de communication sont des éléments décisifs pour comprendre l’installation et l’évolution de la plupart des ateliers. Néanmoins, d’autres facteurs interviennent : la présence de réseaux de négociants, la vitalité et l’évolution économique et politique de la région lors de l’implantation de l’atelier, ainsi que le statut des terrains d’installation et parfois des mesures législatives. Les structures artisanales et les techniques utilisées demeurent classiques sur les trois siècles étudiés. Toutefois, l’évolution de l’économie et de la consommation céramique entraine la diminution des dimensions des aménagements. De même, certaines structures sont désormais plus souvent utilisées, tandis que les fours, certains supports de soles, auparavant rares ou inédits, ont pu être mis en évidence. Certaines techniques de façonnage et de décoration, ainsi que des modèles de cuisson deviennent également plus courants. La densité des ateliers soulignent l’importance et l’évolution politique et économique des régions au cours des siècles étudiés. La vitalité ou le déclin de l’artisanat céramique dans certaines régions coïncide ainsi avec les déplacements des points stratégiques de l’économie et du pouvoir politique en Gaule.

http://www.theses.fr/2016MON30010

Les céramiques en territoire arverne et sur ses marges de  l’Antiquité tardive au Haut-Moyen-âge (fin IIIe – milieu VIIIe siècle).  Approche chrono-typologique, économique et culturelle par Sandra Chabert.

Thèse de doctorat en Histoire  soutenue  25 Novembre 2016, sous la direction de Frederic Trement. Thèses en préparation à Clermont-Ferrand 2 , dans le cadre de Lettres, Sciences Humaines et Sociales, en partenariat avec Centre d’Histoire « Espaces et Cultures »

Vient de paraître

Urbanisme civique en temps de crise. Les espaces publics d’Hispanie et de l’Occident romain entre le IIe et le IVe siècle./ études réunies par Laurent Brassous et Alejandro Quevedo ; [travail réalisé dans le cadre du LabexMed, Laboratoire d’excellence Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée, Université d’Aix-Marseille]

L’histoire des villes et des cités de l’Occident romain ne doit plus être écrite comme celle d’un déclin progressif entre le Haut-Empire et l’Antiquité tardive. Néanmoins, l’image laissée par ces communautés civiques et la cellule administrative fondamentale de l’Empire se trouble progressivement entre les IIe et IVe siècles. La documentation tardive, peu abondante, souvent de nature juridique ou ecclésiastique et de portée générale, rend compte de la permanence globale de la vie municipale, mais la disparition progressive des donnés épigraphiques ne permet plus de cerner sa diversité et sa richesse. Or, les vestiges archéologiques livrent un tableau contrasté de l’évolution des espaces civiques. Si leur occupation semble se pérenniser sans changement significatif dans quelques grandes villes, ailleurs la dégradation de monuments et de lieux publics ou leur occupation par des activités privées, voire leur abandon pur et simple, signalent des processus de changement dans l’activité civique qui tranchent avec la perception actuelle de la pérennité de la vie des cités. Comment faut-il interpréter cette évolution ? Faut-il y voir le témoignage d’une crise urbaine ou seulement la transformation de la pratique civique et un changement dans l’utilisation des espaces dédiés à la vie de la communauté ? S’agit-il de phénomènes diffus ou localisés ?
Afin de fournir des éléments de réponse à ces questions, ce livre fondé sur un bilan mais également sur des découvertes récentes croise les Histoires provinciales, les trajectoires singulières et les destins transversaux des villes et de l’urbanisme civique en Occident entre le Haut-Empire et l’Antiquité tardive.

Vient de paraître

Les temps mérovingiens. Trois siècles d’art et de culture (451-751), (cat. expo. Musée de Cluny, oct. 201-févr. 2017), 2016, 288 p. –

Ce catalogue présente un panorama de l’activité intellectuelle et artistique des trois siècles, de la bataille des Champs catalauniques (451) aux derniers « rois fainéants » (751), marquée par les personnalités de Clovis, Clotaire, Dagobert et St Eloi… Il montre la profonde originalité de l’art mérovingien, entre héritages..

Vient de paraître

Ars Sacra. L’art chrétien de l’Antiquité tardive à nos jours, 2015, 800 p. –

Ars Sacra est l’ouvrage de référence sur deux millénaires de création artistique d’inspiration chrétienne dans le monde occidental. Cet ouvrage montre l’art sacré dans toute sa diversité, du dépouillement de l’art roman à la flamboyance du gothique, de la démesure du baroque aux oeuvres contemporaines. Grâce à son format exceptionnel, ce livre fait découvrir à ses lecteurs les subtilités de la statuaire, de la peinture, de l’architecture et du vitrail. Son iconographie somptueuse met en lumière des détails rarement visibles à l’oeil nu. Des textes minutieusement écrits mais néanmoins accessibles, rédigés par une équipe d’historiens d’art et de spécialistes de l’art sacré, nous invitent à contempler les joyaux de l’art chrétien de l’antiquité tardive à nos jours. Ars Sacra est un hommage vibrant au génie artistique au service du divin

1ère réunion

La 1ère réunion du groupe s’est tenue le 1er Mars 2016 avec pour objectif,  la mise en place d’une méthodologie commune :

*Les modes d’enregistrements (pour tous les types d’objet concernés…)

*Les modes de comptages

*La formalisation informatique des ensembles de référence

 Dominique Joly Chargé de mission pour l’Archéologie (Ville de Chartres)  est intervenu  autour de la notion de datation et de l’utilisation des valeurs absolues ; rappel des travaux de Bruno Desachy : « Formaliser le raisonnement chronologique et son incertitude en archéologie de terrain », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 597, mis en ligne le 01 avril 2012, consulté le 11 avril 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/25233

L’après midi a été consacré à la présentation d’assemblages régionaux.

Base de données

La base de données AnTareC est une base à composante spatiale qui s’organise autour des pôles de tables suivants :

  • Un pôle « base documentaire » qui a pour but de faire le lien avec la base de données bibliographique Zotero
  • Un pôle « données administratives » qui permet d’intégrer toutes les données sur les opérations d’archéologie en Région Centre concernées par la thématique de recherche
  • Un pôle « enregistrement stratigraphique » qui permet d’intégrer une sélection des données brutes observées en fouille
  • Un pôle « modes de construction » intégrant les informations issues des fiches construction
  • Un pôle « entités chrono-fonctionnelles » permettant d’interroger la base de données sur l’occupation tardo-antique selon trois types de critères possibles (chronologie, spatial, fonctionnel)
  • Un pôle « thésaurus » intégrant le thésaurus fonctionnel du CNAU

Elle sera disponible prochainement….